Rapport HCDH / COVID-19 ET LES DROITS DE L’HOMME DES PERSONNES LGBTI

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) est la principale entité des Nations Unies en matière de droits de l’homme. L’Assemblée générale confie au Haut-Commissaire et au Haut-Commissariat le mandat unique de promouvoir et de protéger tous les droits de l’homme. Le Programme des Nations Unies pour les droits de l’homme vise à garantir que la protection et l’exercice des droits de l’homme soient une réalité pour tous. Le HCDH joue également un rôle crucial dans la sauvegarde de l’intégrité des trois piliers interconnectés des Nations Unies que sont la paix et la sécurité, les droits de l’homme, et développement.

Les lesbiennes, les gays, les bisexuels, les trans et les intersexués (LGBTI) peuvent être particulièrement vulnérables pendant la pandémie de COVID-19.
Les personnes dont le système immunitaire est affaibli, y compris certaines personnes vivant avec le VIH / sida, courent un plus grand risque de COVID-19. Les sans-abri, une population qui comprend de nombreuses personnes LGBTI, sont moins en mesure de se protéger par
éloignement physique et pratiques d’hygiène sûres, augmentant leur exposition à la contagion.

Rapport disponible ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s