Déclaration à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (IDAHOTB)

En reconnaissance de la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, la Mission des États-Unis auprès des Nations Unies réaffirme son attachement au principe selon lequel «la dignité inhérente et… les droits égaux et inaliénables de tous les membres de la famille humaine sont le fondement de liberté, de justice et de paix dans le monde. » En vertu de la Déclaration universelle des droits de l’homme, il est du devoir de chaque nation de protéger et de défendre les droits de l’homme et les libertés fondamentales de tous les peuples.

Aujourd’hui, nous réfléchissons non seulement aux progrès qui ont été accomplis dans l’effort mondial pour faire avancer les droits de l’homme, mais également aux défis spécifiques qui restent à relever pour les membres des communautés LGBTQ à travers le monde.

La pandémie de COVID-19 met en évidence ces problèmes. Bien que le virus ne fasse pas de discrimination entre ses victimes, nous reconnaissons que certaines communautés sont particulièrement vulnérables: les personnes handicapées et les conditions préexistantes, les personnes âgées et les membres de la communauté LGBTQ qui font face ou craignent la discrimination lorsqu’ils recherchent des services de santé de base.

Comme l’a déclaré le président Trump lors de son discours à la 74e session de l’Assemblée générale des Nations Unies le 25 septembre 2019:

«En défendant les valeurs américaines, nous affirmons le droit de tous à vivre dans la dignité. Pour cette raison, mon administration travaille avec d’autres pays pour arrêter la criminalisation de l’homosexualité, et nous sommes solidaires des personnes LGBTQ qui vivent dans des pays qui punissent, emprisonnent ou exécutent des individus en fonction de leur orientation sexuelle. »

Lors d’un événement parallèle organisé par les États-Unis sur la dépénalisation de l’homosexualité en solidarité avec les personnes LGBTQ aux Nations Unies en décembre dernier, l’ambassadeur des États-Unis auprès des Nations Unies, Kelly Craft, a souligné que les États-Unis sont résolus dans leur engagement envers le principe selon lequel tous les gouvernements doivent respecter l’égalité. et la dignité humaine de chaque personne sous sa juridiction, quelle que soit son orientation sexuelle. Aujourd’hui, nous réaffirmons fièrement cet engagement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s